Sélectionner une page

SORTIE DU CALENDRIER  « ORBE 2020 » PAR LE PHOTOGRAPHE CLAUDE JACCARD

 

NOUVEAUX REGARDS SUR LA VILLE

 

Novembre distille ses ultimes couleurs automnales, alors que s’immiscent déjà les lumières discrètes, augurant le passage dans l’hiver et vers la nouvelle année. C’est aussi la période où le photographe Claude Jaccard présente son traditionnel calendrier sur la ville d’Orbe.

L’artiste y signe treize reflets inédits, comme autant de regards personnels voués à la cité des deux poissons. Ce cru 2020 nous invite à une vision plus urbaine incluant des rues qui apparaissent pour la première fois lors d’étapes mensuelles originales : instants de vies saisis dans les quartiers des Granges-Saint-Germain, de la Rue Pierre Viret, l’Avenue de Thienne, ou encore la zone des Ducats. La page de mai propose un focus thématique sur les anciennes fontaines locales. Cette balade visuelle et artistique s’accompagne de titres évocateurs, tels que Partage, montrant deux cavaliers ; Transit Sun, dévoilant un lever de soleil sur la zone industrielle des Ducats ; ou par exemple Certains l’aiment chaud, mettant en scène des passants derrière un érable aux couleurs chatoyantes. Selon le photographe, Orbe se devine à travers ses facettes surprenantes: l’urbain se pare d’histoire, l’industrie côtoie la nature, l’anonymat du bourg y tutoie une intimité préservée.

Par ce nouvel opus, Claude Jaccard suggère aux urbigènes de redécouvrir leur ville avec un œil alerte, vivant, presque enfantin, à l’instar de celui que l’on porte en villégiature.

 

L’artiste arnésien édite en parallèle un calendrier photo sur le canton de Vaud destiné aux entreprises. Il prête également son regard à la RTS1 dans rubrique météo du journal de vingt heures avec de magnifiques panoramiques sur notre région. Outre ses mandats photographiques, Claude Jaccard œuvre aussi dans le domaine de la communication et de la création de sites internet.

 

Le calendrier ORBE 2020 est disponible au bureau de l’Omnibus, en kiosques et à l’office du tourisme.

www.claudejacccard.com

 

La rédaction